Cinq étudiants réunis dans un appartement à Anvers, la police défonce la porte: une réponse démesurée selon l’avocat

C’est un terme que l’on a appris à connaître depuis des mois. Une nouvelle 'lockdown party' a en effet nécessité...

13-02-21 19:04:00

Cinq étudiants réunis dans un appartement à Anvers, la police défonce la porte: une réponse démesurée selon l’avocat

C’est un terme que l’on a appris à connaître depuis des mois. Une nouvelle 'lockdown party' a en effet nécessité...

Cinq étudiants ont en effet eu la désagréable surprise de voir la police défoncer la porte de leur appartement pour mettre fin à la petite soirée. Mais selon l’avocat des jeunes, contacté par Het Laatste Nieuws, la réponse policière était démesurée.

Didier Reynders : 'Pas un passeport mais un certificat pour faciliter l'organisation de voyages dès l'été' Le MR demande à son tour à Frank Robben de faire un choix entre ses cumuls Elargissement de la bulle en extérieur, enseignement : qu'attendre du Comité de concertation de ce vendredi ?

Remise en contexte Retour dans le temps. Le mardi 6 février dernier, 5 étudiants se rassemblent dans un appartement pour passer une soirée entre amis. Mais dans la soirée, le voisinage va se plaindre des nuisances sonores et la police va venir constater les faits.

Lorsque les agents vont toquer à la porte du logement, la musique va immédiatement s’éteindre, et tous les occupants vont se taire, mais aucun ne va ouvrir la porte. Les policiers ont donc à nouveau frappé, sans réponse.Face à ce refus de coopérer, la police contacte le procureur du Roi d’Anvers qui donne l’autorisation aux agents de pénétrer dans l’appartement. Mais face à une porte blindée, les policiers préviennent les jeunes que ça va faire des dégâts, toujours sans réponse. Un bélier et une presse hydraulique vont donc être utilisés pour pénétrer dans l’appartement. headtopics.com

À l’intérieur, les policiers retrouvent 5 personnes qui font semblant de dormir. Ceux qui ne vivent pas là ont été contraints de quitter les lieux et tous ont été verbalisés.5 étudiants présents dans un appartement sont en effraction vis-à-vis des règles Covid-19.

Ils ne veulent pas laisser rentrer la police qui fait sauter la porte.Est-ce que je suis le seul à trouver que tout cela est excessif ?https://t.co/ivJSigwyYd— Damien ERNST (@DamienERNST1) February 12, 2021 Des réactions contrastées Si la procédure a bel et bien été respectée par la police, l’usage de la force était démesuré dans cette situation selon Walter Damen, l’avocat des étudiants. "Ils se sont réunis après leurs examens pour se détendre un peu. Et puis les policiers ont jugé nécessaire d’envahir leur logement avec une telle démonstration de puissance. Habituellement, la police ne pénètre dans une habitation que s’il existe un danger précis ou la crainte que des traces soient effacées si l’on n’intervient pas. Ce n’était pas le cas ici, c’était 5 jeunes qui passaient un bon moment ensemble".

Du côté de la police, on déplore le fait que les jeunes n’aient pas ouvert la porte. "Je peux comprendre les critiques, mais en fin de compte, nous ne pouvons pas savoir ce qui se passe exactement derrière cette porte tant que nous ne sommes pas à l’intérieur" explique Willem Migom, porte-parole de la police d’Anvers. "Cette situation aurait pu être évitée si les accompagnateurs nous avaient ouvert la porte".

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Tout à fait d’accord 'nous ne pouvons pas savoir ce qui se passe exactement derrière cette porte tant que nous ne sommes pas à l’intérieur'. Cela résume cette nouvelle époque, où la vie privée ne l'est plus. Le problème c’est que nous avons basculé dans une dictature sans nous en rendre compte. Nous avons un gouvernement qui ne reflète en rien le résultat des dernières élections et celui-ci se permet tout et n’importe quoi sous couvert d’urgence sanitaire 😡

Si les flics se pointent chez moi sans un mandat en bonne et due forme, je n’ai pas l’obligation de leur ouvrir la porte. Si ils pénètrent de force dans mon domicile je riposterai de manière proportionnée. Je ne pense pas qu’un simple coup de fil à un procureur au milieu de la nuit suffit à donner l’autorisation au flics d’entrer chez vous. Ils leurs faut un mandat délivré par un juge d’instruction.

Punaise qu’il fasse la traque à la pègre anversoise ! La dictature prend de l'ampleur ! Pendant ce temps, GLBouchez, le président du MR_officiel , un des partis au gouvernement ayant mis en place ces mesures : On peut leur ériger une stèle en tant qu’héros de la résistance dans un pays fasciste (j’ai bien dit fasciste?), c’est surtout leur assureur qui va les défoncer. Et leur proprio. Et papa et maman 😎😷

Quand on joue aux cons ... On en est là... Laissez les jeunes tranquilles !! Pourquoi ne pas utiliser un canon?La porte aurait été ouverte et les étudiants punis! DICTATURE. 5 personnes ça va. Orh c'est une rave party de 2000 personnes c’est scandaleux et honteux. Comment le monde pourrait-il devenir prisonnier du virus chinois?

Tout est normal, tout va bien... Si ces individus avaient ouvert la porte, la police n'aurait pas dû la défoncer. De part leur comportement, ils sont donc totalement responsables des dégâts. Ils méprisent les règles sanitaires ainsi que la police et voudraient ensuite jouer les victimes. Porte blindée, avocat... Allez je fais de la discrimination. Je ne pleurerais sur leur sort qd il y aura un article pour chaque abus. Pas seulement pour ceux qui peuvent se payer un avocat.

Selon l’avocat et selon toute personne faisant usage du sens commun.