Ces comptes Instagram qui brisent les tabous de la sexualité féminine

Ces comptes Instagram qui brisent les tabous de la sexualité féminine

08-03-21 19:43:00

Ces comptes Instagram qui brisent les tabous de la sexualité féminine

Depuis environ deux ans, des comptes émergent sur Instagram qui n’hésitent pas à déconstruire les tabous autour de la...

Reminder : Le bruit que je fais au lit n’est pas proportionnel au pied que je prends "Comment lui dire que j’aimerais test l’anal ?","Connais ton corps et tu pourras créer le.la partenaire sexuel.le de tes rêves.","Reminder : Le bruit que je fais au lit n’est pas proportionnel au pied que je prends". Ces messages proviennent des comptes Instagram Merci beau cul, Jouissance Club et Je m’en bats le clito qui réunissent plusieurs centaines de milliers d’abonnés. Parmi ces posts interactifs se mêlent des informations, chiffres, conseils, témoignages ou réflexions sur l’actualité qui brisent les tabous à coups de hashtags. Il est essentiel de parler ouvertement de sexualité et de s’informer sur le sujet afin de pouvoir faire ses choix et prendre des décisions en toute confiance.

Marc Van Ranst : 'Si ça continue comme ça, vous n'aurez plus aucun expert la prochaine fois' Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, veut réduire les frais de notaire: une proposition de loi est sur la table Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles condamne les violences envers les Ouïghours, le PTB s'abstient

Réseaux sociaux, nouvel espace de la libération sexuelle Aujourd’hui notre société est ultra-connectée. Instagram permet de faire passer des idées d’une manière esthétique et claire, la plateforme attire un jeune public ce qui permet d’éduquer et d’éveiller sur l’évolution de la sexualité qui demeure toujours un tabou dans la société.

Ces comptes s’expriment sans filtre et encouragent à libérer la parole sur tout un tas de sujets comme le plaisir sexuel, le consentement, le regard du sexe opposé, les problèmes médicaux mais aussi le partage d’ouvrages, de films, d’expositions ou de podcasts. headtopics.com

Faire tomber les tabous est essentiel car l’on observe des lacunes importantes notamment sur la connaissance du sexe féminin et pour preuve : le clitoris était absent des manuels scolaires jusqu’en 2016. Le compte Jouissance Club indique que selon le haut conseil à l’égalité français, 25% des adolescentes de 15 ans ne savent pas qu’elles ont un clitoris et 83% n’en connaissent pas sa fonction.

Tout ce qui est clitoris, plaisir, masturbation c’est par ces comptes-là que j’ai appris tout ça Margot, 23 ans, est abonnée à beaucoup de comptes qui traitent du sexe positif ce qu’elle apprécie c’est la dédramatisation de la sexualité :"J’ai découvert ces comptes lorsque je m’intéressais au féminisme car il fallait libérer la parole sur le plaisir féminin. Ce n’est pas un problème si tu es une femme et que tu aimes le sexe. Quand ta référence ce sont les sites porno mainstream, tu as une vision très particulière de ce que devrais être le sexe en matière de temps, performance," ordre " de l’acte… Ça change de l’éducation sexuelle qu’on reçoit à l’école qui est basée uniquement sur la reproduction ou contraception sans parler de plaisir ou de consentement. Tout ce qui est clitoris, plaisir, masturbation c’est par ces comptes-là que j’ai appris tout ça super tard alors que selon moi ce sont des choses qui doivent s’apprendre tôt, notamment le consentement qui est une notion importante. Il y a plein de petits bons plans comme l’utilisation de sex-toys c’est super pratique !"

Elodie a 32 ans, elle s’est inscrite il y a peu sur Instagram :"J’ai toujours essayé de comprendre ma sexualité, cela m’a toujours questionné. J’ai déjà souffert de l’image qu’on renvoyait des femmes. J’apprends des choses sur le corps féminin ou les pratiques sexuelles sur ces comptes et certains me font rire comme Orgasme et moi avec ses stories tous les dimanches soir qui partage des témoignages insolites. Il y a cet esprit de communauté qui me rend curieuse. Cette révolution sexuelle 2.0 est salvatrice, il y a une réappropriation du corps des femmes par les femmes, c’est le début d’un renversement de situation, on peut s’éduquer il y a des ressources incroyables. Si ces comptes n’étaient pas là je ne sais pas où j’irai chercher ces infos, il me manquerait quelque chose. Ça soulage les gens de parler de sexualité."

Ces comptes Instagram sont donc utiles afin de pallier ces échecs dans l’éducation sexuelle des jeunes autant filles que garçons. Ils s’éloignent du cliché pornographique et replacent la sexualité dans le quotidien. Ils permettent de comprendre les relations entre partenaires sur un ton plutôt humoristique. headtopics.com

835 millions d'euros supplémentaires pour l'horeca et les secteurs touchés: qu'en pensent les concernés? (vidéo) Restaurateurs frondeurs à Liège: la police verbalisera les établissements qui ouvriront leur terrasse le 1er mai Marc Van Ranst: 'Il y aura bientôt moins de cas dans les hôpitaux et on pourra supprimer une partie des mesures'

Le paradoxe d’Instagram sur les questions de sexualité On le sait, les tétons féminins sont censurés sur Instagram (sauf sur les œuvres d’art) mais aussi les accouchements qui l’ont été jusqu’en 2017, le sang des menstruations ou encore les poils féminins qui sont"cachés" par l’algorithme.

Nous vivons dans une société hypersexualisée surtout par rapport au corps de la femme mais dès que ce sont ces dernières qui élèvent les voix sur ce sujet, elles reçoivent les foudres de la Silicon Valley. Pour preuve, des comptes comme Jouissance club ou Merci beaucul ont été supprimés à deux reprises ces derniers mois. June, la créatrice de Jouissance club, a indiqué à Axelle Mag que"tous les comptes qui parlent de sexualité ont été visés en même temps, on pense bien évidemment à des groupuscules antiféministes organisés…". Suite à ces nombreux signalements et avant leur vérification, ces comptes ont été mis en veille automatiquement.

Mais en réaction, les communautés de ces comptes se sont mobilisées via le hashtag de soutien #SexualityIsNotDirty ("la sexualité n’est pas sale") qui s’est répandu sur les réseaux sociaux et leur ont fait gagner quelques dizaines de milliers d’abonnés supplémentaires une fois les comptes rouverts.

Certains comptes subissent aussi ce qu’on appelle du"shadowbanning", c’est-à-dire qu’un compte est retiré du fil d’actualité sans être supprimé car ils n’ont pas respecté les codes puritains de la plateforme.Les comptes Instagram à suivre pour une sexualité bienveillante Entre fantasmes, sex-toys, jouissance féminine, représentation du clitoris, voici une sélection de comptes Instagram qui décomplexent la sexualité féminine et brisent les tabous du plaisir pour une éducation sexuelle moderne : headtopics.com

Ce compte inclusif et bienveillant aux 410.000 abonnés parle à la fois de sexualité féminine et masculine et de toutes les sexualités et les orgasmes. Le concept de ce compte : les MMM. Les Mixed Marvelous Minds, ces personnes qui vous font du bien et participent aux échanges par leurs questions ou conseils.

Il faut reprendre de la base, ni l’école ni les parents n’ont fait leurs devoirs. Nous avons contacté Charline, créatrice du compte qui nous explique sa démarche :"Ça fait longtemps que je travaille dans l’éducation sexuelle. Plus jeune, je cherchais comment atteindre l’orgasme, je ne trouvais pas de réponse à cette question dans les livres de ma mère. Notre corps est un trésor dont on ne sait pas se servir. Je pense que ce qui me différenciait quand j’ai ouvert le compte en février 2019 c’est l’écoute, tout le monde peut partager ses paroles et s’aider, mon compte rend libre, on a la capacité à se libérer, à s’approprier et vivre sa vie faisant en mettant toutes les injonctions, autocensures et interdits de côté. L’éducation sexuelle n’a pas changé depuis 15 ans, ou très peu. Il faut reprendre de la base, ni l’école ni les parents n’ont fait leurs devoirs. Le dialogue parents-enfants est complètement fermé car personne ne se donne la possibilité ni les moyens d’avoir des conversations saines autour de la sexualité. Il y a 30% de garçons sur le compte qui ont envie de faire partie du mouvement je suis ravie de les accueillir pour construire un monde moins oppressif, plus égalitaire et respectueux. Le consentement doit être un terrain de base évident pour tout le monde. Il est possible de grandir en se déconstruisant des privilèges, c’est devenu le repère aussi des hommes qui ont envie de s’éduquer et se déconstruire. Je fais un travail de recherche scientifique pour partager des infos vraies et vérifiées."

'Si on vaccine les professeurs dès demain, ces doses ne seront pas utilisées pour des personnes fragiles', estime Yvon Englert, délégué général Covid-19 Wallonie Bruxelles : le policier condamné pour violences sur un migrant réintégré dans sa zone Marathon de contrôles de vitesse: 'Ne pas engorger les hôpitaux !'

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Orgasme et Moi (@orgasme_et_moi) Ce compte désormais connu aux 550.000 abonnés a été créé par Dora Moutot, une pionnière dans la sexualité féminine sur Instagram où elle partage conseils, témoignages et explications ainsi que des mèmes hilarants et de citations chocs.

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par T’as joui? (@tasjoui) Ce compte créé par Camille cumule pas moins de 727.000 abonnés qui se reconnaissent dans son discours fait de punchlines simples, crues et percutantes écrit en grosses lettres noires. Elle libère enfin la parole des femmes du 21e siècle en disant tout haut ce qu’elles pensent tout bas dans un but d’éduquer les hommes et les femmes sur leur sexualité. Elle expliquait en juin 2019 à Paris Match : "Il y a pas mal de tabous à abattre et la première étape est d’en parler. J’ai décidé de faire la chose la plus sans filtre, la plus cash et la plus spontanée du monde".

Elle s’en bat le clito avec tout ce que ça comporte : les règles imposées aux femmes, les sous-entendus misogynes, les attitudes sexistes. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Jemenbatsleclito ® (@jemenbatsleclito)

La bio décrit bien le compte :"Sextips for creative lovers". Par des dessins simples, le compte donne des trucs et astuces afin de pimenter leur vie sexuelle et lui donner un peu d’originalité. On y retrouve aussi des phrases et citations percutantes et philosophiques qui intéressent les 823.000 abonnés de ce compte. Jouissance club c’est aussi un livre qui se présente comme un manuel ou une cartographie du plaisir qui promeut le plaisir accessible à tous afin de décomplexer et déconstruire les stéréotypes et idées reçues sur la sexualité féminine.

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Jouissance Club (@jouissance.club) Le compte crée par Julia Pietri (Présidente du collectif Merci Simone et à la tête de la campagne"It’s not a bretzel") a pour but de libérer la parole sur la masturbation féminine qui reste taboue dans notre société. Sur Gang du clito, on retrouve des schémas expliqués, des illustrations, témoignages et archives suivis par plus de 120.000 abonnés. Elle en a profité pour recueillir 6000 témoignages qu’elle a partagés dans un petit guide de la masturbation féminine.

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Gangduclito (@gangduclito) Merci beau cul a été créé par deux jeunes filles, Delphine et Léa, et comptabilise 150.000 abonnés. La sexualité est abordée avec humour de manière consciente, positive et poétique. La mission principale du compte : laisser les internautes s’exprimer librement sur leur sexualité afin de trouver des conseils pour parfaire leur plaisir sexuel. Les photos et illustrations artistiques sensuelles, érotiques montrent les parties érogènes du corps sans oublier les différentes pratiques et objets sexuels. De quoi faire rougir et rallumer les esprits !

Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Merci Beaucul (@mercibeaucul_) Il existe encore de nombreux comptes, nous pouvons citer quelques exemplesIl était donc temps de libérer la parole sur ce sujet car la sexualité des femmes ne doit plus être un tabou, il faut casser ces stéréotypes patriarcaux qui y sont liés.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

La femme n'est pas qu'un objet sexuel Il y a du féminisme fait apparemment parées homme