Covid-19, P.C.R.

Covid-19, P.C.R.

Capuchons défectueux sur des tests PCR : 3 tests pour obtenir finalement un résultat

Capuchons défectueux sur des tests PCR : 3 tests pour obtenir finalement un résultat

10-02-21 20:44:00

Capuchons défectueux sur des tests PCR : 3 tests pour obtenir finalement un résultat

' Prélèvement non-conforme '. Par deux fois, ce sont les résultats qu’a reçus Emma à ses tests PCR effectués depuis...

D’autant qu’Emma n’était pas bien. Aller chez le médecin quand on a de la fièvre, c’est la croix et la bannière. Et c’est loin d’être l’idéal quand on est contagieux." Le médecin est à trois arrêts de tram de chez moi mais il y a une fois où j’étais incapable de marcher alors j’ai pris un taxi. C’est compliqué pour la personne qui est malade et c’est dangereux pour les autres qu’on croise et qu’on risque de contaminer. "

Ostende : les phoques accusés par les pêcheurs de manger tous les poissons Coronavirus en Belgique: Frank Vandenbroucke compte mettre de l’ordre dans la campagne de vaccination ce mercredi Cinq jours avant le Comité de concertation, le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke est inquiet

Tubes défectueux Son médecin, le Dr Guy Vandenhoven, confirme." Personnellement, cela m’est arrivé 4 fois ces derniers jours, et malheureusement deux fois chez la même patiente. " En cause un problème de fermeture de tube où l’ on glisse les fameux écouvillons avec lesquels on effectue les prélèvements nasaux." On reçoit ces tubes des laboratoires qui réalisent les analyses. On enlève le bouchon, on fait le prélèvement et on doit le remettre dessus avant de le retourner au labo. Mais j’ai constaté récemment que certains tubes étaient de moindre qualité. On essaye de bien fixer les capuchons, on fait toujours attention parce qu’on sait que c’est le risque."

Notre fournisseur a changé de lot sans nous prévenir et là nous avons constaté des problèmes au niveau de la fermeture des tubes. Malgré ces précautions, le Dr Vandenhoven a constaté à plusieurs reprises que des patients ont reçu des résultats du type" prélèvement non conforme"," tubes coulés ". Il a donc pris contact avec le labo en question qui confirme un problème avec un lot d’échantillons défectueux." " Nous avons effectivement eu un problème avec un lot de prélèvements où le bouchon ne fermait pas bien, explique le Dr Nikalaos Nanos, le directeur du laboratoire L.B.S. Le premier lot commandé en Chine avait passé sans souci le test de qualité. Mais notre fournisseur a changé de lot sans nous prévenir et là nous avons constaté des problèmes au niveau de la fermeture des tubes. " headtopics.com

Solution de fortune Une fois le problème constaté, le laboratoire n’a pas tardé à réagir." Dès que nous nous sommes aperçu du problème, nous avons tenté d’y remédier en attendant de recevoir un nouveau lot conforme. Depuis hier, nous livrons à chaque médecin un nouveau capuchon gris avec le tube habituel pour garantir une fermeture correcte du tube. "

Le Dr Guy Vandenhoven a effectivement reçu ces nouveaux capuchons ce matin." Effectivement, on doit utiliser les gris et non plus les rouges. Cela a l’air de mieux tenir. Ici le labo a trouvé une solution rapide en proposant un capuchon qui tient mieux et qui est plus facile à manipuler ", constate le médecin. Ils ont réagi en 24 heures, on peut tout de même parler d’une correction rapide. "

Jouer les prolongations LBS parle d’une vingtaine de tubes touchés." Sur un millier d’analyses effectuées chaque jour, on parle vraiment d’une toute petite minorité ", insiste le Dr Nikolaos Nanos." Bien sûr, c’est très désagréable pour ceux à qui s’est arrivé mais sachez qu’on fait tout ce qui est possible pour éviter ce type de problème. "

Le directeur du laboratoire s’étonne aussi que certaines personnes aient du s’y prendre à trois reprises." Peut-être que dans ce cas-ci, il y a eu la conjonction de deux phénomènes. Certes, nous avons eu un problème avec certains tubes mais il arrive aussi que certains échantillons présentent ce qu’on appelle des ‘inhibiteurs’ sur l’échantillon qui empêche la réaction au test PCR. " C’est la cas par exemple quand on fait un frottis dans le nez de quelqu’un et que la personne a utilisé peu de temps avant le prélèvement des solutions salines ou des sprays nasaux qui rendent l’échantillon inexploitable. headtopics.com

Matin Première : Rudi Vervoort favorable à une réinitialisation de la stratégie vaccinale en Belgique Entre dénonciations et drôles de polémique, le monde de la musique évolue Du monde à la Boverie à Liège mais des règles sanitaires plutôt respectées

Mal en patience En attendant ceux à qui la mésaventure est arrivée doivent prendre leur mal en patience. Car un résultat invalidé signifie devoir faire un nouveau test et bien souvent 48h supplémentaires au minimum avant d’obtenir les résultats."C’est très compliqué pour certains patients. Je pense notamment à ceux qui attendent le jour 7 pour faire un test afin de pouvoir reprendre au plus vite leur travail et qui reçoivent ‘prélèvement non-conforme’ comme résultat. C’est évidemment très ennuyeux. ", indique le Dr Vandenhoven.

Emma, elle, attend ses résultats avec impatience après 8 jours. Si tout va bien, elle devrait les recevoir d’ici la fin de la journée. Elle croise les doigts en espérant que cette fois-ci sera enfin la bonne.Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »