Bruxelles : la Flandre rétablit les priorités pour les enfants flamands dans ses écoles

20-01-22 17:26:00

#Bruxelles : la Flandre rétablit les priorités pour les enfants flamands dans ses écoles

Bruxelles, Gvtbxl

Bruxelles : la Flandre rétablit les priorités pour les enfants flamands dans ses écoles

La commission Enseignement du Parlement flamand a approuvé jeudi de nouvelles règles d'inscription dans ses écoles de...

PARTAGERLa commission Enseignement du Parlement flamand a approuvé jeudi de nouvelles règles d'inscription dans ses écoles de l'enseignement ordinaire à Bruxelles. Celles-ci entreront en application pour la rentrée de septembre prochain.

Le nouveau décret reprend une série de priorités d'inscription pour les enfants néerlandophones qui sont contestées depuis 2019 par la Cocof devant la Cour Constitutionnelle.Sur base du nouveau texte, 65% des places dans les écoles flamandes de la capitale seront à nouveau réservées pour des élèves néerlandophones, contre 55% actuellement.

Lire la suite:
RTBF info »

Si on décidait la même chose contre les maghrébins ou noirs, ou les femmes, ou les LGTBQUIAZERTY, les médias trouveraient-ils cela normal ?

Un camion en feu provoque des embarras de circulation sur l’A12 en direction de Bruxelles: une seule bande de circulation est accessibleL’A12 est obstruée mercredi matin en raison d’un camion en feu à hauteur d’Anvers-Sud en direction de Bruxelles , indique le Centre flamand pour le trafic routier.

Covid: Vandenbroucke ne souhaite pas changer les règles de quarantaine dans les écolesLe ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke n'est pas favorable à une nouvelle modification des règles de quarantaine à l'école, telle que réclamée par les centres PMS de Flandre ('centres d'orientation scolaire', CLB), a-t-il indiqué mercredi dans De Ochtend (Radio1, VRT).

Meurtre de Dean, le Belgique récidive avec les récidivistesL’affaire du petit Dean, quatre ans, tué par un récidiviste, endeuille la Flandre et la Belgique. Pour le politique...

Footgate : Hein Vanhaezebrouck aurait reçu 283.750 euros en noir lors de son 1er passage à Gand, HVH se défendLes enquêteurs actifs dans l’enquête sur la suspicion de fraude dans le football belge soupçonnent l’actuel...

Le Vatican redit sa «honte» et ses «remords» pour les violences sexuelles sur mineursLe Vatican a redit jeudi son «sentiment de honte et de remords» pour les violences sexuelles commises par des clercs sur des mineurs, après la publication d’un rapport indépendant mettant en cause le pape émérite Benoit XVI.

Coronavirus: plus de 4.500 cas détectés dans les écoles durant la première semaine de rentrée, 110 classes ont été ferméesAu total, 4.657 cas de Covid-19 signalés dans les écoles aux équipes PSE durant la semaine du 10 au 16 janvier 2022, rapporte l’ONE.

PARLFLA PARTAGER La commission Enseignement du Parlement flamand a approuvé jeudi de nouvelles règles d'inscription dans ses écoles de l'enseignement ordinaire à Bruxelles.Capture vidéo HLN Le poids lourd a pris feu vers 04h00, entrainant un incendie difficile à maîtriser.Le Vif Le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke n'est pas favorable à une nouvelle modification des règles de quarantaine à l'école, telle que réclamée par les centres PMS de Flandre ("centres d'orientation scolaire", CLB), a-t-il indiqué mercredi dans De Ochtend (Radio1, VRT).Bertrand Henne PARTAGER L’affaire du petit Dean, quatre ans, tué par un récidiviste, endeuille la Flandre et la Belgique.

Celles-ci entreront en application pour la rentrée de septembre prochain. Le nouveau décret reprend une série de priorités d'inscription pour les enfants néerlandophones qui sont contestées depuis 2019 par la Cocof devant la Cour Constitutionnelle. Le trafic est obstrué en direction de Bruxelles. Sur base du nouveau texte, 65% des places dans les écoles flamandes de la capitale seront à nouveau réservées pour des élèves néerlandophones, contre 55% actuellement. La règle actuelle dans l'enseignement fondamental est de fermer une classe pour cinq jours de quarantaine dès le signalement de quatre contaminations (ou 25% de la classe). Une nouvelle priorité est par ailleurs créée dans l'enseignement secondaire. Le Centre flamand du trafic routier recommande aux automobilistes qui veulent rejoindre Bruxelles d’emprunter l’E19. Quinze pour cent des places iront ainsi prioritairement aux enfants qui auront passé neuf ans dans l'enseignement fondamental néerlandophone (trois années maternelles, et six primaires). Il n’a pas bénéficié d’une libération conditionnelle.

Un choix clair Le nouveau décret reprend ainsi les règles de priorité qui avaient été contestées par la Cocof il y a plus de deux ans, d'abord via une procédure en conflit d'intérêts, ensuite devant la Cour Constitutionnelle, une affaire qui est d'ailleurs toujours pendante. Le ministre s'est également prononcé en faveur d' un certificat de vaccination (et non de test négatif ou de rémission) pour l'accès à des activités publiques en cas de code orange ou rouge (baromètre de pandémie), pour autant qu'un débat démocratique ait été mené sur la question. Le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA) reconnaît que le nouveau décret reprend les pourcentages contestés." Nous faisons ici le choix clair de donner la priorité aux parents néerlandophones ", dit-il. Pour la N-VA, le rétablissement du quota des 65% aura pour effet de moins mettre" la qualité et le caractère néerlandophone de l'enseignement flamand à Bruxelles sous pression ", a salué la députée Annabel Tavernier.. Le second quota des 15% aura, lui, pour mérite de" récompenser " les parents qui ont choisi dès le début de confier leur enfant à l'enseignement flamand, selon l'élue. Mais quand on va à fond de peine, rien n’est prévu.

Dans l'opposition de gauche, tant chez Vooruit que Groen, ces choix ne sont pas partagés. A l'extrême droite, le Vlaams Belang a lui jugé le quota de 65% insuffisant, les élèves néerlandophones devant, selon ce parti, bénéficier d'une" priorité absolue . À l'inverse, le ministre flamand de l'Enseignement, Ben Weyts (N-VA), s'est dit ouvert à cet appel des CLB, soulignant que les pédiatres la partageaient.