Bart De Wever espère le retrait du CST après la vague omicron

Bart De Wever espère que le Covid Safe Ticket pourra être retiré après la vague omicron du covid-19. En ce qui concerne l'obligation vaccinale, il se montre très prudent, jugeant que l'évolution de la situation épidémique pourrait la rendre inutile.

Bart De Wever

17-01-22 20:21:00

Bart De Wever espère que le Covid Safe Ticket pourra être retiré après la vague omicron du covid-19. En ce qui concerne l'obligation vaccinale, il se montre très prudent, jugeant que l'évolution de la situation épidémique pourrait la rendre inutile.

Le président de la N-VA, Bart De Wever , espère que le Covid Safe Ticket (CST) pourra être retiré après la vague omicron du covid-19, a-t-il expliqué lundi dans un message diffusé sur les réseaux sociaux. En ce qui concerne l'obligation vaccinale, il se montre très prudent, jugeant que l'évolution de la situation épidémique pourrait la rendre inutile, même s'il continue à défendre la vaccination contre le coronavirus.

comme instrument visant à limiter la circulation du virus. A leurs yeux, le"seul argument potentiellement valide" en faveur de ce passe sanitaire est l'incitation à se faire faire vacciner. Ils ne plaident donc pas pour la suppression du CST au milieu d'une nouvelle vague de contamination et alors que la campagne en faveur de la dose de rappel du vaccin est en cours.

"Nous espérons qu'après la vague omicron, les esprits seront suffisamment mûrs pour retirer le CST. Dans les régions avec un taux de vaccination élevé, l'utilité est particulièrement limitée", a souligné M. De Wever.

Lire la suite: Le Vif »

Je ne vois pas pourquoi la vaccination obligatoire serait intéressante alors que ce covid n'est rien d'autres qu'une grippe qui s'attaque aux personnes âgées et avec pathologies I faut donc protéger ces personnes sans perturber le système immunitaire des personnes saines. Je prend les paris - l’évolution de la situation épidémique ne sera que très peu prise en compte dans les jours semaines à venir et cela ne changera rien au discours de l’exécutif et des mesures mises en place actuellement … on en reparle prochainement …

👀 Il a raison !!! Supprimer le cst.

Coronavirus: Bart De Wever espère abolir le CST après la vague OmicronLe président de la N-VA Bart De Wever espère que le Covid Safe Ticket (CST) pourra être supprimé après la vague Omicron. Ha merci mais la vague omicron est une grippe elle est juste la pour faire gagner du fric vaccinal moreal vandenbroek pfizergates charlesmichel vonderleyden 1BILIONDEDOSES achetées par vonderleyen europetrafficpfizergates Espère ? Voilà l'éternel discours de tout les politiciens Belge,jamais d'engagement , la cours de récré à tout les étages ! Sournois,menteurs,intéréssés,avec une méconnaissance du citoyen,enfin comme toujours,tous pour un tous pourris ! 💩 🤡 Pourquoi lui donner la parole à celui la on est si bien quand il est absent , je hais ce mec

De Wever hoopt op afschaffing CST na omikrongolf: “Weinig nut in regio’s met hoge vaccinatiegraad”N-VA-voorzitter Bart De Wever hoopt dat na de omikrongolf het Covid Safe Ticket (CST) kan worden afgevoerd. Wat de vaccinatie tegen het coronavirus betreft... Ik hoop op afschaffing van de N-VA. Weinig nut in de Vlaamse regering. maar wel nuttig om antivaxers eruit te halen

POLL: wie is de beste middenvelder uit de geschiedenis van de Premier League?2021/22 is het dertigste seizoen van de Premier League. Sport/Voetbalmagazine gaat samen met u op zoek naar de protagonisten uit die dertig jaar. Vandaag deel 2: de middenvelders.

Logo végétal de l’abbaye de Villers-la-Ville enlevé : la ministre Valérie De Bue assumeQuestionnée sur le 'démontage' du logo végétal de l’abbaye, la Nivelloise défend son administration.

‘Hij was de fucking zwager van John de Mol, de baas van alles’Hoe mannelijk-toxisch is het klimaat achter de schermen bij de Nederlandse tv? De onthullingen over grensoverschrijdend gedrag in The voice of Holland houd...

Unilever confirme son intention de racheter une unité de GSK pour 50 milliards de livresLe géant de l’agroalimentaire et des produits d’hygiène Unilever a clarifié sa stratégie de croissance vers 'la... Si c’est des Guillaume Musso, Nous conseillons à ce M. GSK d’y réfléchir à deux fois.

Les nationalistes ne sont pas de grands partisans du CST comme instrument visant à limiter la circulation du virus. A leurs yeux , le"seul argument potentiellement valide" en faveur de ce passe sanitaire est l'incitation à se faire faire vacciner . Ils ne plaident donc pas pour la suppression du CST au milieu d'une nouvelle vague de contamination et alors que la campagne en faveur de la dose de rappel du vaccin est en cours. " Nous espérons qu'après la vague omicron, les esprits seront suffisamment mûrs pour retirer le CST. Dans les régions avec un taux de vaccination élevé, l'utilité est particulièrement limitée ", a souligné M. De Wever. La N-VA dit aborder le débat sur l'obligation vaccinale avec un"esprit ouvert", en tenant compte de tous les arguments scientifiques." Dans notre pays, un seul vaccin est obligatoire: le vaccin contre la poliomyélite. La barre est donc mise très haut avant qu'une obligation de vacciner soit ancrée dans une loi ", a ajouté M. De Wever. Le président du parti nationaliste note aussi l'optimisme qui se manifeste chez certains experts." L'espoir que nous pourrons évoluer d'une situation pandémique vers une situation endémique s'exprime aujourd'hui ouvertement . Si cet espoir paraît fondé, la lutte contre le virus ressemblera à terme à la lutte contre la grippe. C'est-à-dire avec l'accent mis sur la vaccination des personnes vulnérables durant l'hiver. Dans ce contexte, l'évidence ne va pas pour le moment dans le sens d'une vaccination obligatoire", a-t-il expliqué. Les nationalistes ne sont pas de grands partisans du CST comme instrument visant à limiter la circulation du virus. A leurs yeux, le"seul argument potentiellement valide" en faveur de ce passe sanitaire est l'incitation à se faire faire vacciner. Ils ne plaident donc pas pour la suppression du CST au milieu d'une nouvelle vague de contamination et alors que la campagne en faveur de la dose de rappel du vaccin est en cours. "Nous espérons qu'après la vague omicron, les esprits seront suffisamment mûrs pour retirer le CST. Dans les régions avec un taux de vaccination élevé, l'utilité est particulièrement limitée", a souligné M. De Wever. La N-VA dit aborder le débat sur l'obligation vaccinale avec un"esprit ouvert", en tenant compte de tous les arguments scientifiques."Dans notre pays, un seul vaccin est obligatoire: le vaccin contre la poliomyélite. La barre est donc mise très haut avant qu'une obligation de vacciner soit ancrée dans une loi", a ajouté M. De Wever. Le président du parti nationaliste note aussi l'optimisme qui se manifeste chez certains experts."L'espoir que nous pourrons évoluer d'une situation pandémique vers une situation endémique s'exprime aujourd'hui ouvertement. Si cet espoir paraît fondé, la lutte contre le virus ressemblera à terme à la lutte contre la grippe. C'est-à-dire avec l'accent mis sur la vaccination des personnes vulnérables durant l'hiver. Dans ce contexte, l'évidence ne va pas pour le moment dans le sens d'une vaccination obligatoire", a-t-il expliqué. En savoir plus à ce sujet: