Attentat, France, Attaque, Nice

Attentat, France

Attaque à Nice : s'unir contre 'ceux qui répandent la haine', 'condamner avec force', élan international de solidarité

29-10-20 22:04:00

Attaque à Nice : s'unir contre 'ceux qui répandent la haine', 'condamner avec force', élan international de solidarité

L’un des premiers à avoir réagi est Abdallah Zekri délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM). "Je ne peux que condamner avec force la lâcheté de ce geste contre des personnes innocentes", a-t-il déclaré dans un communiqué à l’AFP.

Licenciements chez Ryanair : Pierre-Yves Dermagne souhaite obtenir le remboursement des aides fédérales et régionales Etats-Unis : Donald Trump accélère les exécutions de condamnés à mort Le cannabis retiré par l'Onu de la liste des drogues les plus dangereuses

►►► À lire aussi : Trois morts dans"une attaque islamiste" au couteau contre une basilique de Nice, la France en alerte attentat Que les Chrétiens ne deviennent pas une cible à abattre La Conférences des évêques de France (CEF), dont la religion est visée dans cette attaque, a qualifié jeudi d’acte"innommable" l’attaque au couteau qui a fait trois morts dans la basilique Notre-Dame de Nice et souhaité que"les Chrétiens ne deviennent pas une cible à abattre".

"Nous sommes émus, très touchés et dans une sorte de sidération devant ce genre d’acte innommable", a déclaré à l’AFP le père Hugues de Woillemont, le porte-parole de la CEF."Il y a une urgence à combattre cette gangrène qu’est le terrorisme, de la même façon qu’il y a urgence à mettre en place de manière concrète une fraternité dans notre pays", a-t-il ajouté.

La conférence des Évêques de France a annoncé jeudi à l'AFP que le glas sonnerait dans les églises de France à 15h00, en hommage aux victimes de l'attaque au couteau qui a fait trois morts dans la basilique Notre-Dame de Nice.

"Les évêques vont être sollicités dans leurs diocèses pour faire retentir, partout où cela sera possible cette 'cloche des défunts' à 15h00, heure de la mort du Christ, heure symbolique", a indiqué un porte-parole de la CEF.

Au niveau politique, le président du Parlement européen, David Sassoli, appelle à s'"unir contre la violence et ceux qui cherchent à inciter et à répandre la haine".Un solidarité internationale La Turquie, en pointe contre la publication de caricatures du prophète en France, a elle aussi"fermement" condamné cette attaque"sauvage", et exprimé sa"solidarité avec le peuple français". Ce terme de"solidarité" a également été adopté par la chancelière allemande Angela Merkel, tout comme le président du conseil Européen Charles Michel:"Toute l'Europe est avec vous", a insisté l'ancien Premier ministre belge. Dans un tweet en français, le Premier ministre britannique se déclarait lui"sous le choc" après cette"attaque barbare".

Les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 Etats membres de l'UE ont entamé jeudi soir leur réunion virtuelle consacrée à la pandémie de Covid-19 avec une pensée pour les victimes des"attaques terroristes en France". Vers l'entame de la vidéoconférence, les dirigeants sous la présidence de Charles Michel ont publié une déclaration commune via laquelle ils condamnent les violences de la même journée,"qui représentent autant d'attaques envers nos valeurs communes".

Ecoles : la rentrée de janvier se fera en code rouge, les congés de carnaval ne seront pas allongés Présidentielle américaine 2020 : un retour de Donald Trump en 2024 ? Twitter renforce ses mesures de lutte contre les messages à caractère haineux

Nous condamnons Le président américain Donald Trump a exprimé jeudi sa solidarité avec la France après une attaque meurtrière au couteau dans une église de Nice, dénonçant des"attaques terroristes" inacceptables."Nous sommes de tout coeur avec les Français. L'Amérique est aux côtés notre plus vieil allié dans ce combat", a-t-il tweeté.

En France, le Conseil français du culte musulman a lui aussi tenu à"condamner avec force cet attentat terroriste", appelant les musulmans de France à annuler toutes les festivités de la fête du Mawlid prévues pour ce week-end,"en signe de deuil et de solidarité avec les victimes et leurs proches".

La République islamique a condamné"fermement" l'attaque au couteau qui a fait trois morts jeudi dans une basilique en plein coeur de Nice, dans le sud-est de la France. "Nous condamnons fermement l'attaque terroriste d'aujourd'hui à #Nice", a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, sur Twitter.

barbarie Du côté des politiques, les termes étaient plus martiaux, comme chez les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande, qui ont tous deux dénoncé un acte de"barbarie" et appelé à une"détermination sans faille" et au"sang-froid" face au"terrorisme islamiste".

"Trop c'est trop, il est temps maintenant que la France s'exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l'islamo-fascisme de notre territoire", a accusé de son côté Christian Estrosi, le maire de Nice.

Je suis profondément choqué et attristé par la nouvelle de l'horrible attentat de #Nice. Cette douleur est ressentie par nous tous en Europe. Nous avons le devoir de nous unir contre la violence et ceux qui cherchent à inciter et à répandre la haine.

La Belgique ne doit pas se prendre les pieds dans le vaccin France : Darmanin annonce une 'action massive' contre le 'séparatisme' visant '76 mosquées' Les salons de coiffure 'à l'agonie' demandent la reprise immédiate de leurs activités

— David Sassoli (@EP_President) October 29, 2020 Chez nous, le Premier ministre Alexander De Croo a condamné l'attaque. "Mes plus sincères condoléances aux familles des victimes de l'attentat de Nice. Notre pays condamne avec la plus grande fermeté toute forme de terrorisme et de violences extrémistes. Nous sommes encore plus déterminés à protéger nos valeurs et nos libertés", a-t-il déclaré sur Twitter.

Mes plus sincères condoléances aux familles des victimes de l'attentat de #Nice.Notre pays condamne avec la plus grande fermeté toute forme de terrorisme et de violences extrémistes.Nous sommes encore plus déterminés à protéger nos valeurs et nos libertés.

— Alexander De Croo (@alexanderdecroo) October 29, 2020 Réactions à l’Assemblée nationale En France, plusieurs députés ont réagi à l’Assemblée, juste après le départ précipité de Jean Castex, alors présent pour détailler les mesures sur le reconfinement en France.

Eric Ciotti (député LR des Alpes maritimes) :"Pour la première fois depuis l’occupation, la France n’est plus libre ! Notre pays est en guerre, nous sommes en guerre ! Pensées pour les victimes de ce nouvel attentat qui touche au cœur notre ville de Nice."

Marine Le Pen (présidente du RN, à l’Assemblée) :"On ne peut pas se contenter de dénoncer le terrorisme. Le terrorisme c’est l’arme de l’idéologie islamiste, il faut à tout prix que nous prenions conscience que c’est une idéologie qui nous fait la guerre. Il faut les mettre hors d’état de nuire légalement, grâce à l’État de droit, grâce à une législation spécifique qui serait votée ici à l’Assemblée nationale, mais on n’a pas le sentiment que le gouvernement a pris conscience de cette situation".

Anne Hidalgo (maire PS de Paris) :"Attentat à la basilique de Nice : mes premières pensées vont aux victimes et à leurs proches touchées par cette horrible attaque. Les Niçoises et les Niçois, ainsi que son Maire, Estrosi, peuvent compter sur le soutien de la Ville de Paris".

Jean-Luc Mélenchon (député LFI) :"Pensée de compassion affligée pour les victimes de l’attentat de Nice. Solidarité émue avec les catholiques de France."Adrien Quatennens (député LFI) :"Colère et vive émotion après l'#attentat de la basilique Notre-Dame à #Nice. En affection avec les victimes, leurs proches et tous les catholiques de France. Les épreuves s’accumulent pour notre pays. Soyons unis, fermes et déterminés. Les jours heureux reviendront."

Ian Brossat (porte-parole PCF) :"Terrible attentat dans l’église Notre Dame à Nice. Pensées pour les familles des victimes, pour les Niçois et pour tous les catholiques."Guillaume Peltier (député LR) :"Quand est-ce que nos gouvernants vont prendre la mesure de la guerre qui nous est déclarée ? Encore des morts, des blessés en l’église Notre-Dame de #Nice. Cessons les tergiversations. C’est la guerre : anéantissons l’ennemi, protégeons notre peuple, sauvons notre civilisation."

Nicolas Dupont-Aignan (président de Debout la France) :"Immense émotion à l’Assemblée en apprenant l'#attentat au couteau survenu à l’église Notre-Dame à Nice. La France de nouveau frappée par la barbarie… Déclenchons l’état d’urgence sécuritaire avec des mesures fortes pour enfin mener la guerre contre l’islamisme sur notre sol !"

Attaque à Nice : la réaction d'Anne Hidalgo, maire de Paris - 29/10/2020 Visionnez gratuitement les vidéos du programme Vidéos d'info en streaming sur Auvio. Voir la vidéo Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Lire la suite: RTBF info »

Vous parlez dec' Charlie hebdo' ? Bla bla bla... C'est pénible, ce refus de voir les choses en face... C'est une guerre et il va falloir nous battre. En France, s unir en versant une larme devant un cercueil ça ils savent faire, agir c est visiblement plus compliqué.

Attaque à Nice : la France porte la sécurité au niveau 'urgence attentat'C'est un crime du gouvernement français de déformer l'image de l'islam et des musulmans La France tue ses citoyens pour diffamer l'islam

France : une attaque au couteau à Nice fait trois morts et plusieurs blessés3 morts radiolondres6 ça tombe à pic pour stopper la colère du peuple contre le confinement je dis ça je dis rien la dgse n'arrive jamais a empêcher un attentat c'est bizarre quand même !!!

France : une attaque au couteau à Nice fait deux morts et plusieurs blessésDeux personnes ont été tuées et plusieurs autres ont été blessées jeudi matin à Nice par un individu muni d'un couteau qui a été interpellé, a-t-on appris de sources policière et gouvernementale. Il s'agit d'une femme décapitée et d'un homme... 2 morts. Un attaque fait UN mort..... on commence a lire et ce sont deux. On se met d acord SVP! Je suis Nice

Attaque à Nice : la France porte la sécurité au niveau 'urgence attentat'C'est un crime du gouvernement français de déformer l'image de l'islam et des musulmans La France tue ses citoyens pour diffamer l'islam

DPG Media Privacy Gate

DPG Media Privacy GateHouf, il a été pris vivant... les 70 vierges promises... aux 'martyrs'... lui passent sous le nez...