Judiciaire, Mort, Liège

Judiciaire, Mort

Affrontement entre bandes à Droixhe (Liège) : un tué par balle

17-04-21 11:03:00

Affrontement entre bandes à Droixhe ( Liège ) : un tué par balle

Mise à jour samedi matin : Selon des informations que la RTBF a pu se faire confirmer, il s'agissait d'une expédition punitive menée par des verviétois d'origine tchétchène, à la suite d'un précédent "incident" survenu jeudi à Bressoux-Droixhe. Plusieurs armes ont été retrouvées dans leurs voitures au moment où ils ont été arrêtés au pont-barrge de l'île Monsin. On nous parle de fusil mitrailleur AK-47 (Kalshnikov) et d'arme blanche. Certains protagonistes étaient déjà connus de la justice. Plus de cent policiers étaient présents sur le terrain à Droixhe ce vendredi après-midi.

Blanche Neige et le consentement : on vous conte l'histoire de la 'polémique' depuis le début 'Une part significative de musulmans' qui dansent après les attentats de Bruxelles en 2016 : les plaintes contre Jan Jambon classées sans suite Le gouvernement a abouti sur un accord salarial

"Des armes lourdes ont été utilisées" précise ce matin le Parquet de Liège qui évoque "une rivalité entre bandes de jeunes. Un juge d'instruction et le Parquet sont descendus sur place hier soir avec un médecin légiste et un expert balistique. Les 28 personnes interpellées sont toujours en audition."

Un mort et deux blessés à Droixhe Une personne est décédée lors d’une altercation ce vendredi après-midi avenue de Nancy, dans le quartier de Bressoux-Droixhe. La bagarre a impliqué plusieurs personnes dans un affrontement entre bandes, tchètchène d’un côté et kurde de l’autre. headtopics.com

Le Parquet confirme que des coups de feu ont été tirés. L’un des protagonistes, grièvement blessé par balle est mort. Deux autres sont blessés.Un périmètre a été établi autour du lieu des faits. Un hélicoptère a survolé le quartier. Les auteurs sont recherchés.

La police de Liège signale 28 arrestations judiciaires liées à ce dossier. Certains des suspects ont été arrêtés au pont-barrage. Deux personnes ont été blessées. Il ne s’agit pas de policiers. Un juge d’instruction a été désigné. Le Parquet est descendu sur les lieux ce vendredi dans la soirée.

Les bus déviés Une pierre a défoncé le pare-brise d’un bus des TEC nous a confirmé la porte-parole Carine Zanella qui précise que "les TEC n’étaient pas visés". Le chauffeur n’est pas blessé, mais la vive tension qui règne dans le quartier a conduit la société de transports en commun à dévier les lignes 17, 60, 67, 68 et 69 jusque dimanche soir. Le 18 est supprimé pour le week-end.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »