Bruxelles, Stıb, Actiris, Bruxelles Environnement, Région De Bruxelles-Capitale

Bruxelles, Stıb

Actiris, Bruxelles Propreté, Citydev, SLRB, STIB... Les directions des administrations régionales bruxelloises sont-elles politisées ?

Les directions opérationnelles des administrations et autres organismes d’intérêt public (OIP) de la Région...

19-10-21 19:44:00

Actiris , Bruxelles Propreté, Citydev, SLRB, STIB ... Les directions des administrations régionales bruxelloises sont-elles politisées ?

Les directions opérationnelles des administrations et autres organismes d’intérêt public (OIP) de la Région...

Sa désignation est en suspens, elle doit être débattue une nouvelle fois ce jeudi. Si elle est acceptée par le gouvernement bruxellois, Cristina Amboldi (trésorière de la section DéFi de La Hulpe dans le Brabant wallon) sera-t-elle la première représentante d’un parti politique à diriger une administration à Bruxelles ? Absolument pas ! La majorité des patrons et patronnes sont étiquetés voire encartés. Cet article n'évoque pas les conseils d'administration, organes de représentation politique par essence. On parle ici uniquement des structures dirigeantes, en charge de la gestion quotidienne. Certaines administrations ont été récemment créées comme Urban, Iriscare ou encore Bruxelles Prévention et Sécurité.

Compétences régionales Gregor Chapelle, auquel doit en principe succéder Cristina Amboldi, a été le directeur général d’Actiris pendant 10 ans avant de partir vers le privé. Gregor Chapelle est PS, ancien échevin à Forest. Il avait souhaité être candidat aux régionales de 2019 sur la liste socialiste mais il n’a pas été retenu.

A la tête de Bruxelles-Propreté, Vincent Jumeau, PS. Ancien chef de cabinet adjoint d’Emir Kir, alors secrétaire d'Etat régional, Vincent Jumeau prend la tête de l’agence régionale de propreté en 2009. Déjà 12 années à la tête de l’organisme qui compte 3000 collaborateurs. Un mandat souvent pointé du doigt qui se termine d’ailleurs prochainement puisque Bruxelles Propreté se cherche en ce moment un nouveau directeur général et un nouveau directeur général adjoint. Ces mandats seront limités dans le temps (cinq ans), ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent. Bruxelles Propreté emploie environ 3000 personnes. headtopics.com

Bruxelles Environnement, l’administration en charge de l’environnement, du climat et des espaces verts est souvent considérée comme une chasse gardée d’Ecolo, depuis le mandat d’Evelyne Huytebroeck comme ministre bruxelloise de l’Environnement (2009-2014). A la tête de cet organisme, on retrouve Frédéric Fontaine, Ecolo, ancien chef de cabinet d’Evelyne Huytebroeck. Il a été désigné juste avant la fin du mandat de sa ministre, en 2013. Bruxelles Environnement emploie 1200 personnes.

Le Service public régional de Bruxelles, le SPRB, englobe huit sous-administrations : Bruxelles Economie et Emploi, Bruxelles Finance et Budget, Bruxelles Logement, Bruxelles Pouvoirs Locaux, Bruxelles Mobilité, Bruxelles ConnectIT, Bruxelles International, Bruxelles Synergie.

Le secrétariat général du SPRB incombe à Julie Fiszman, ancienne députée et conseillère communale PS, qui a succédé à Christian Lamouline, CDH, actuel bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe.Dans ces huit sous-administrations, on retrouve également du personnel politique à leur direction comme Christophe Vanoerbeek (DéFI à Waterloo) pour Bruxelles Mobilité ou Rochdi Khazabi (ancien des cabinets Picqué et Vervoort) pour Bruxelles Pouvoirs Locaux. La direction de Bruxelles Logement est assurée par Arlette Verkruyssen, ancienne conseillère au cabinet du ministre Open VLD Vanhengel. Celle de Bruxelles International par Anne Claes, déjà directrice des Relations extérieures et ancienne des cabinets Simonet/de Donnea. Celle de Bruxelles Synergie est assurée par Julie Fiszman.

La direction de Bruxelles Finances et Budget est actuellement vacante, elle était occupée par Julie Fiszman avant sa désignation à la tête du SPRB. Peter Michiels est directeur de Bruxelles Economie et Emploi. Celui-ci est membre du CD&V bruxellois. headtopics.com

Marnix Tack, en provenance du CIRB (lire plus bas), est le directeur de Bruxelles ConnectIT. Nous n'avons retrouvé aucune attache politique dans son parcours.L’agence régionale de stationnement est dirigée depuis 2014 par Eric Dubois. Celui-ci est sp.a. Il a milité à Anvers avant d'arriver à Bruxelles.

La Société bruxelloise de gestion des Eaux compte à sa tête un cdH, Damien De Keyser. Désigné en 2017, lorsque le cdH faisait partie de la majorité bruxelloise, Damien De Keyser a été échevin à Woluwe-Saint-Pierre. Un temps, son cumul entre les deux fonctions avait été jugé problématique.

Perspective.brussels, c’est l’organe d’analyse des enjeux de la Région bruxelloise. Il est dirigé depuis peu par Antoine de Borman, ancien candidat cdH aux élections régionales. Désigné en juin dernier, il a également été, comme le rappelle son portrait sur le site de Perspective,"conseiller du ministre régional bruxellois de l’Économie et de l’Emploi, puis a rejoint en 2008 le cabinet de la Ministre fédérale de l’Emploi. Il est ensuite devenu directeur du CEPESS (le Centre d’Études Politiques Économiques et Sociales) entre 2011 et 2019." Le CEPESS, c’est le centre d’études du cdH. Particularité : Antoine de Borman a été désigné par un gouvernement dans lequel ne participent plus les Humanistes.

La directrice générale d’Hub.brussels se nomme Isabelle Grippa. Isabelle Grippa est socialiste, ancienne conseillère au sein du cabinet de Rudi Vervoort (PS) ministre-président, ancienne candidate aux élections régionales, ancienne attachée parlementaire. En 2018, elle est nommée à la tête d’Hub.brussels, l’agence bruxelloise pour l’accompagnement de l’Entreprise. headtopics.com

Benjamin Cadranel est l’administrateur général de Citydev (OIP) depuis 2013 après avoir été chef de cabinet du ministre-président bruxellois Charles Picqué (PS) et avant cela conseiller au cabinet de Laurette Onkelinx (PS). Cet Ucclois a également été conseiller communal. Citydev est l’ancienne SDRB. Elle propose des terrains et bâtiments pour les entreprises et des logements à la vente pour des particuliers.

La STIB, plus gros employeur en région bruxellois avec 10.000 collaborateurs est un OIP dirigé par Brieuc de Meeûs depuis 2012. Il n’a pas de carte de parti, même s'il a été poussé par quelques pontes du PS bruxellois à postuler à ce job après la démission fracassante d’Alain Flausch, étiqueté libéral, lequel avait confirmé ses préférences politiques dans une interview à la RTBF en juin 2011.

Bruxelles Prévention et Sécurité ou BPS, très récente administration née de la dernière réforme de l’Etat, est dirigée par Sophie Lavaux. Celle-ci a été désignée il y a quatre mois à peine et a succédé à Jamil Araoud, devenu chef de cabinet de la ministre fédérale de la Défense Ludivine Dedonder (PS). Sophie Lavaux n'a pas d'antécédents connus avec le monde politique.

Innoviris, c’est l’organisation régionale pour la recherche et l’innovation qui entend"connecter, stimuler et soutenir financièrement les citoyens, les entreprises, les organismes de recherche et les organisations à but non lucratif". Innoviris est dirigée par Stefaan Sonck Thiebaut, depuis février de cette année. Avant sa désignation, Innoviris était dirigé par Julie Fiszman, désormais à la tête du SPRB (lire plus haut). Stefaan Sonck Thiebaut n'a pas d'antécédents connus avec le monde politique.

La Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (OIP), c’est l’institution régionale bruxelloise en charge du logement social. Elle est dirigée par Yves Lemmens. La DH l'étiquetait PS dans un article datant de 2019."Je suis membre", confirme l'intéressé à la RTBF."Mais je n'ai jamais fait partie d'un cabinet, je n'ai jamais été candidat à une élection. Je suis un pur produit de l'administration. Quant à la politique, je n'affiche jamais mes convictions dans le cadre professionnel et j'essaie d'empêcher toute politisation dans la gestion quotidienne de la SLRB."

Bruxelles Fiscalité ou fiscalite.brussels, l’administration de la fiscalité, a repris en 2018 le service du précompte immobilier et les taxes de circulation au 1er janvier 2020. Cette structure est dirigée depuis 2012 par Dirk De Smedt, ancien chef de cabinet de Guy Vanhengel (Open VLD), ministre des Finances.

Le Port de Bruxelles (OIP) revêt un poids économique très important. Il est dirigé actuellement par Philippe Matthis (ad interim). Philippe Matthis est cdH, ancien échevin à La Hulpe et actuel conseiller CPAS dans cette même commune du Brabant wallon.

Le SIAMU est le service d’incendie et d’aide médicale urgente de Bruxelles qui intègre les pompiers de la capitale. A sa tête, Tanguy du Bus de Warnaffe. Il a été désigné officier-chef de service en 2018, par l’ancien gouvernement bruxellois, pour un mandat de cinq ans. Concernant Tanguy du Bus de Warnaffe, on ne lui connaît aucun parcours politique.

Le CIRB est le Centre informatique de la Région bruxelloise et est dirigé par Nicolas Locoge. Nommé en 2020, Nicolas Locoge a notamment été responsable du service de staff ICT auprès de la Chancellerie du premier ministre Charles Michel (MR). Ceci étant, on ne retrouve aucun engagement politique concernant Nicolas Locoge.

Brupartners est l’ancien Conseil économique et social de la Région bruxelloise. Mission :"Réunir les représentants des organisations représentatives des employeurs, des classes moyennes, des employeurs du secteur non-marchand et des travailleurs de la Région de Bruxelles-Capitale. Brupartners constitue l’organe principal de la concertation socio-économique de la Région." La directrice générale de Brupartners est Caroline Vinckenbosch, ancienne cheffe de cabinet des ministres Cerexhe et Frémault, tous deux cdH.

Urban.brussels, c’est l’ex-service Bruxelles Urbanisme et Patrimoine, dépendant jadis du SPRB. Objectif principal de cette nouvelle administration :"soutenir le développement territorial de la Région de manière durable, en mettant en œuvre la politique régionale en matière d’urbanisme, de patrimoine culturel mobilier et immobilier et de gestion des programmes opérationnels de revitalisation urbaine". Cet organe est dirigé par Bety Waknine, ancienne cheffe de cabinet adjointe de Rudi Vervoort, ministre-président (PS). Bety Waknine a été candidate PS à Forest, tout comme Isabelle Grippa. La nomination de Bety Waknine en 2019 avait fait couler beaucoup d’encre.

Talent.brussels est chargé du recrutement de collaborateurs et collaboratrices statutaires "ainsi que les top managers des organismes publics régionaux bruxellois. Nous servons donc de lien entre les candidat·es et les employeurs publics de la Région", indique cette structure sur son site Internet. Talent.brussels est dirigé par Isabelle Meulemans depuis maintenant deux ans.

Aucun antécédent politique connu pour Isabelle Meulemans. Depuis 2016, elle était directrice des ressources humaines du ministère de la Région bruxelloise après avoir connu une carrière dans la fonction publique fédérale.

Finance&invest (ex-SIRB, société d’investissement de la Région bruxelloise) aide les entreprises dans leur cadre de leur financement ou en matière de conseils. Depuis 2018, le patron de Finance&invest est Pierre Herman (CEO) dont le parcours professionnel passe par Brussels Expo, la FEB ou encore l’institut Euro-arabe présidé par Charles-Ferdinand Nothomb (cdH) au début des années 2000.

Dans un portrait, le magazine Trends disait de lui :"Cela aurait pu lui valoir une étiquette politique irrémédiablement collée sur le dos, ce n’est manifestement pas le cas. Il fut recruté un temps par Philippe Close (PS) à Brussels Expo, a des amis proches chez Ecolo (Emily Hoyos) et le MR (David Maréchal, le porte-parole de Didier Reynders) et il vient d’être nommé à finance.brussels mais par un ministre Défi ! 'Je vote pour des gens, pas pour des partis', assure Pierre Hermant."

Contacté, Pierre Hermant est clair:"Je n'ai aucune carte de parti et je jouis d'une liberté totale. Au début de mon mandat, j'ai pensé que ne pas être politisé pouvait être un désavantage. Aujourd'hui, je me rends compte que c'est un avantage étant donné que que tous les partis vous écoutent."

L’école régionale d’administration, l’ERAP, est dirigée par Valérie Dierkens (sans antécédent politique connu) depuis 2011. Mission de cette entité : former les équipes au sein des administrations régionales et communales.

L’office du tourisme régional, autrement dit Visit.brussels, emploie 180 personnes et est dirigé par Patrick Bontinck. Cet ancien responsable hôtelier a pris la tête de Visit.brussels en 2010. On ne retrouve aucune trace d'un éventuel engagement politique.

Compétences communautaires L'administration de la Cocof, la Commission communautaire française (en charge de matières personnalisables des Bruxellois francophones comme la culture, la formation ou les affaires sociales) est dirigée par l'administratrice générale Bernadette Lambrechts. C'est une cdH, ancienne cheffe de cabinet ajointe auprès du ministre André Antoine.

Le pendant néerlandophone de la Cocof, c'est la VGC, la Vlaamse Gemeenschapscommissie. Le fonctionnaire dirigeant est Eric Verrept, depuis une quinzaine d'années. Eric Verrept est sp.a et notamment ancien président du conseil d'administration de la STIB.

Nicolas Lagasse (MR) a été jusqu'en mars dernier le fonctionnaire dirigeant de la Cocom, la Commission communautaire commune (aux deux communautés linguistiques représentées en Région bruxelloise). Il est passé par plusieurs cabinets ministériels et a été secrétaire politique du groupe MR à la Chambre. Il a aussi été chef de cabinet d'un échevin dans la commune de Schaerbeek. A succédé en mai dernier à Nicolas Lagasse, Nathalie Noël, ancienne cheffe de cabinet adjointe des ministres DéFI Didier Gosuin et Bernard Clerfayt.

Le tout nouvel OIP bicommunautaire Iriscare (dans le giron de la Cocom) est l'office en charge de la santé, de l’aide aux personnes et des prestations familiales (allocations familiales)... Tania Dekens est la directrice d'Iriscare depuis janvier 2019. C'est une sp.a (Vooruit), qui a travaillé pour plusieurs cabinets ministériels sp.a et PS. Elle a été conseillère communale à Molenbeek et a dirigé Famifed, l'organisme fédéral en charge des allocations familiales.

Olivia P’tito (PS) dirige le service francophone de la formation professionnelle à Bruxelles depuis 2013. Elle a été députée bruxelloise, conseillère dans un cabinet ministériel, conseillère communale à Molenbeek.

Mais aussi KANAL-Centre Pompidou est le futur grand musée d'art moderne et contemporain en cours d'aménagement dans l'ancien garage Citroën à Yser. Le projet a été lancé en 2015. Le chef de mission est Yves Goldstein, ex-conseiller communal PS à Schaerbeek, ancien chef de cabinet de Laurette Onkelinx et Rudi Vervoort. Le secrétaire général est pour sa part Jean-François Leconte, ancien porte-parole et chef de cabinet du ministre DéFi Didier Gosuin.

Jean-François Leconte:"ça fait 30 ans qu'on parle d'un tel musée à Bruxelles" - 04/05/2018 Kanal est aussi pour les bruxellois, explique le secrétaire général Belgique, particratie On le constate: la toute grande majorité des administrations bruxelloises sont dirigées par du personnel politique. Pour Emilie Van Haute, politologue à l'ULB, ce n'est pas une exception régionale bruxelloise."L'une des caractéristiques du système politique belge, c'est la place et le poids des partis politiques aux différents niveaux et notamment celui de l'administration. C'est ce qui amène un certain nombre d'observateurs à qualifier la Belgique de particratie, pour faire référence à cette emprise des partis politiques sur différentes dimensions de la vie politique et administrative du pays. Certains pays en Europe ont un fonctionnement similaire. D'autres installent une distance plus grande entre partis et administrations."

Nommer un proche, au niveau idéologique, à la tête d'une administration, c'est une manière pour les partis, ajoute Emilie Van Haute, d'avoir"une entrée, une influence qui permet d'avoir une écoute favorable. Mais on peut aussi envisager les choses dans l'autre sens. C'est peut-être aussi une manière de récompenser un certain nombre de personnes qu'on estime qualifiées et proches. Cela en fait-il des personnes davantage marquées idéologiquement? Il y a aussi, d'autre part, des personnes, des dirigeants, qui ne sont pas passés par des partis mais qui ont des préférences politiques. Même s'ils n'ont pas de cartes de parti, cela ne les rend pas totalement vierges non plus."

Toujours est-il qu'en principe, l'heureuse ou l'heureux élu est désigné après concours, assessement et présentation devant un jury. Les appels à candidature sont explicites quant aux étapes à franchir avant d'espérer obtenir le poste.

Quels sont les objectifs visés? Ceci étant, avec autant de responsables politisés, l'intérêt général prime-t-il encore devant l'intérêt partisan? Le système n'est-il pas à réformer?"Ici, nous sommes sur des questions normatives et il faut voir quels sont les objectifs visés. Dans une nomination, on peut mettre en avant l'importance de l'efficacité, de la qualité des profils et des recrutements. Ensuite, il y a l'idée de relation plus ou moins élevée avec le politique. Quand ces deux critères ne sont pas concomitants, on peut se retrouver également face à des blocages avec une personne extrêmement compétentes et pas nécessairement alignées avec le ministre de tutelle. Ce qui est important, ce sont les critères de transparence, quels critères prévalent à une nomination pour les candidats et candidates au poste. Il existe des procédures de recrutement qu'on a déjà essayé de réformer (NDLR: la réforme fédérale Copernic, début des années 2000) , de rendre plus transparentes. Mais il subsiste parfois des reflexes. Il n'est pas évident de trouver un processus qui mettent complètement les partis à l'écart."

Les postes de management au sein des administrations se répartissent habituellement entre partis au pouvoir sur base d'une clé, "la même que celle utilisée lors de la répartition des postes ministériels, proportionnelle au poids électoral de chacun des partis (NDLR: la clé D'Hondt). Parfois, c'est indiqué de manière claire et transparente, comme pour les nominations au sein des conseils d'administration. Pour les directions d'administrations, c'est fait de manière plus informelle".

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

Oui elles sont toutes politisées. Le niveau de compétences n'est jamais pris en compte. Arthur Gilson revenez ils sont devenus fous Au delà du sujet, ce qui choque est que l'on aille chercher des mandataires non-bruxellois pour diriger des administrations bruxelloise defi_eu tire le pompon avec une Mme de La Hulpe pour Actiris et un Mr de Waterloo pour Bxl Mobilité N'y aura t-il pas de talents à Bruxelles

djemilaben Je vais faire le travail de la RTBF, puisqu´elle ne le fait pas: Les partis (au pouvoir) se répartissent les nombreux postes, d´administrateurs et de direction, de cadres, d´abord entre parti et ensuite à l´intérieur du parti. Pour des milliers et milliers d´emplois... djemilaben Non, peut être !

Non peut-être Je ne sais pas vous mais rien qu'à la lecture de l'intitulé de l'article je me suis mis à rire.... C'est rhétorique la question ?

Près de 1000 nouveaux arceaux pour les vélos sécuriseront les abords de passages piétonsPour sécuriser les passages pour piétons et augmenter la visibilité de ceux-ci, Bruxelles Mobilité entame ce lundi le... 16 morts en 2020 en région bruxelloise dont 46 sur les passages pour piétons selon le cabinet de EVDB. Si déjà, mais Si, les passages étaient à nouveau visibles, la peinture n'est jamais refaite. Mais bon faut dépenser. pareil pour les marquages au sol STOP etc... . Aller amusez vous je vais bientôt payer mon impôt cadastral.

Hum et la rtbf serait-elle politisée mais bon sang mais c'est bien sur, saperlipopette. Ah non… peut-être! 😄 Non, hein ? 😂😂😂 Sans doute moins que la Fédération des entreprises de Belgique... Celui qui en douterait serait bien naïf.. le système s'est construit sur la médiocrité pour mieux préserver le pouvoir. On ne peut progresser avec une telle faiblesse au sein des organisations programmées davantage pour rapporter que pour gérer.

Et le Forem, le Tec, la SNCB, la Swde, Voo, Ores, la Rtbf, ..... Ah ben non, ceux là on va évidemment pas en parler, ça pourrait valoir 1 C4 sans doute.... Poser la question, c’est y répondre. Comment peut-on encore se poser la question ? Il est vrai que la RTBF ne connaît pas ça la politisation de sa direction ... 😇

Ce qui est choquant en plus de cette politisation (la Belgique est une particratie ) c’est le nombre d’agence pour un service et des résultats catastrophiques

Les espaces verts et le contact avec les voisins favorisent le bien-être des BruxelloisLa proximité des espaces verts et le contact social avec le voisinage sont bénéfiques pour le bien-être mental des...

Mais non bien sûr 😉 C'est une vraie question? Ah non peut-etre... Virez moi ces incapables pls! On peut aussi se le demander pour la RTBF, vu que vous en parlez, l'êtes-vous également ? AlexanderPrym Mon feeling, non. Absolument pas, seuls les meilleurs ont les meilleurs postes. Meuh non… 🥳🥳 Tout comme la rtb-f... politisés, même les murs le sont !

😂😂😂 🤣😂🤣😂 J'adore le sens, de l'humour de la rtbf....ou l'art de prendre les citoyens pour des cons...... quand je pense qu'on finance '' ÇA '' avec nos impôts.....

Les autorités haïtiennes face à une nouvelle crise après l’enlèvement d’un groupe d’AméricainsLe fragile gouvernement haïtien faisait face dimanche à une nouvelle crise après l'enlèvement la veille d'une quinzaine... Ils les appelent a leurs secours , et apres les kidnappent 😵‍💫

Conflits social chez Lidl : Les magasins à nouveau ouvertsLa plupart des magasins de la chaîne de supermarchés Lidl ont rouvert ce mardi vers 9h00 ou un peu plus tard, après être... Malheureusement, les clients veulent payer le moins cher possible et se moquent des conditions de travail des salariés. C´est ça la 'vie lowcost´

Gros changements en vue pour les usagers du TEC CharleroiLa valse des bus va se poursuivre à Charleroi. Si vous êtes un usager des TEC vous aurez remarqué que la gare des... Les bus à l’heure et plus aucune grève ? 😂😂😂

Etudiants en détresse : les services sociaux des universités et des hautes écoles sont très sollicitésElles attendent leur tour devant la porte de l’assistante sociale. Laura et Aurélie sont venues évoquer leur situation...