Mobilité, Automobiliste, Piste Cyclable

Mobilité, Automobiliste

40 kms de pistes cyclables en plus: l'ASBL Mautodéfense déboutée

40 kms de pistes cyclables en plus: l'ASBL Mautodéfense déboutée

29-01-21 19:07:00

40 kms de pistes cyclables en plus: l'ASBL Mautodéfense déboutée

Le tribunal de première instance de Bruxelles a débouté l'ASBL Mautodéfense dans son action visant à obtenir la suppression de plusieurs des pistes cyclables provisoires créées par la Région bruxelloise lors de la première vague de la pandémie de...

Ce plan d'extension du réseau cyclable à hauteur de 40 kms de pistes supplémentaires, mis au point par la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) dans le cadre du déconfinement, s'est concentré sur les voies d'accès vers le centre et les grands axes ou de véritables corridors cyclables. Ce ne fut pas du goût de l'ASBL Mautodéfense, qui gère le compte Facebook"Les automobilistes en ont marre". Celle-ci avait introduite un recours devant le tribunal civil de Bruxelles pour tenter de contraindre la Région bruxelloise de retirer les pistes cyclables"érigées illégalement sur les voiries régionales en lieu et place d'une bande de circulation". D'une lecture attentive du jugement, il ressort que le tribunal s'est déclaré incompétent, notamment en raison du principe de la séparation des pouvoirs, argument qui avait été invoqué par la Région. La juge a estimé que le président du tribunal de première instance ne pouvait se prononcer sur une décision politique telle que l'emplacement de la construction d'une piste cyclable. L'ASBL a été condamnée à payer les frais de justice.

Avrox : les masques distribués en début de confinement par le gouvernement sont toxiques Protection de la vie privée: Eliane Tillieux et Mathieu Michel travailleront ensemble à améliorer le fonctionnement des institutions Avrox : les masques distribués en début de confinement par le gouvernement seraient toxiques

"Les pistes cyclables peuvent rester. Nous pouvons maintenant tourner la page et nous concentrer sur le développement futur d'une Bruxelles sûre, multimodale et vivable", a commenté Elke Van den Brandt. Selon la ministre de la Mobilité, l'infrastructure mise en place ne constitue pas uniquement un plus pour les cyclistes. Les automobilistes et autres usagers de la route en bénéficient également."Plus il y a d'alternatives à la voiture individuelle, moins il y a de congestion pour ceux qui en ont réellement besoin. Un espace public équilibré est un pas vers un Bruxelles fluide et convivial. Et c'est dans l'intérêt de tous les habitants", a-t-elle conclu.

Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. Lire la suite: RTBF info »

C’est ce qu’on appelle la politique du fait accompli. Où les consultations populaires si chères à nos amis verts ? Trop peur de l’avis de la population ?